µ
Petit blog des expressions et mémoires capturées au (sur)vol d’un monde(s)
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Photo-synthèse
17 novembre, 2008, 21:08
Classé dans : Modeles de danse

http://www.dailymotion.com/video/kmVwFm1hVIWeLbSz63

Surfaces d’échange et production ?

Le végétal est de très loin le plus important producteur primaire d’énergie de la planète. Autotrophe, son travail « matériel » consiste à concentrer des photons solaires pour in fine transformer et stocker cette énergie sous la forme de liaisons chimiques exploitables par le reste du vivant.

Sur ce plan « matériel », l’homme est un animal hétérotrophe consommateur et dissipateur d’énergie.

Mais imaginons un instant que l’émergence du système mental de ce dernier puisse être vue comme une activité photosynthétique singulière. Il ne s’agit plus ici de produire de l’énergie exploitable sous la seule forme chimique, il s’agit aussi de concentrer les photons dans des images. Des images nourricières mises en circulation dans l’espace et le temps. Dans la société dans un premier temps, dans le monde des choses par la suite du fait des nouvelles pratiques et des usages qui en découlent.

Il s’agit là de cette production « immatérielle » (relations, idées, images) qui nourrit le commun de la banque d’image sociale, produit en retour la vie sociale elle-même à mesure que les images des uns deviennent la matière première de celles des autres membres du réseau de l’écologie des idées.

Produire une image c’est sélectionner, condenser, établir des liaisons dans le monde. Synthétisé dans une production qui le plie dans des images, il existe un potentiel d’énergie immatérielle ou de création sociale. Autrement dit, de leur manipulations, recombinaisons et déploiement des autres membres de l’essaim social, ces images vont libérer une certaine énergie de production immatérielle. Dans l’immatériel, l’homme est un producteur primaire d’énergie, et sans doute lui aussi à partir d’une certaine photosynthèse lumineuse.

Pour reprendre ains la métaphore végétale, l’animal et ses antennes sont des producteurs d’images primaires. Emerge de son système mentale cette capacité à « photo-synthétiser ». A établir des liaisons au monde sous la forme d’idées pliées dans des images, et dont le déploiement libère une certaine énergie de production immatérielle.


La légende de Fecinu |
amour |
laroquebrou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des avions et des hommes
| la rose
| pasmole